En vadrouille à Auch ? Voici 5 choses incontournables à faire pour découvrir la capitale de la Gascogne, chez notre cher D'Artagnan.

Située à la porte d’entrée des Pyrénées, au coeur du Sud-Ouest, au milieu des collines chatoyantes de la petite Toscane française, la ville d’Auch fait partie de ces villes de France dont on connait le nom, bien qu’on ne sache pas forcément la situer sur une carte. Et nous avons bien tort ! 

Auch, c’est une ville d’Histoire, mais aussi une ville de gastronomie, et avant-tout une destination idéale pour des vacances à la campagne. Alors, on vous propose un top 5 des meilleures choses à faire au cours d’une vadrouille dans la capitale gasconne. 

Aujourd’hui préfecture du département du Gers, Auch est historiquement la capitale de la Gascogne, et la ville doit son nom à la tribu des Ausques (Auscii en latin), membres des peuples aquitains que combat Jules César durant la Guerre des Gaules. Initialement construite au sommet d’une colline qui voit la rivière Gers couler à ses pieds, la plus ancienne trace de vie à Auch remonte au 4° siècle avant J-C.

Alors par où commencer lorsqu’on arrive à Auch ? 

1. Arpenter le vieil Auch, et explorer les pousterles. 

Auch est une ville-plateau, divisée entre ville haute et ville basse, dont la jonction se fait par les fameuses pousterles. Ces ruelles médiévales extrêmement pentues donnent parfois envie de se laisser regarder d’en bas, et pourtant c’est bien par là qu’il faut passer pour découvrir la ville !

Héritières de la ville médiévale, ces ruelles longent les anciens remparts de la ville fortifiée et ne sont autre que les chemins d’accès au Gers pour se ravitailler en eau potable.

Elles servent aussi à réguler l’accès à la ville haute, à ses richesses et à ses habitants, et sont en quelques sortes les portes d’entrée dans la ville haute. 

Au détour d’une pousterle, au 22 rue d’Espagne, on découvre la Maison d’Henri IV, son magnifique escalier de bois et de pierre que l’on aperçoit dans la cour intérieure. C’est dans cette maison qu’a séjourné Henri de Navarre (le futur roi de France Henri IV), alors accompagné de Catherine de Médicis et de Marguerite de Valois, sa future reine. 

Les ruelles d’Auch

2. Découvrir la cathédrale Sainte-Marie .

La Cathédrale Sainte-Marie d’Auch est de « ces cathédrales qui devraient pouvoir être mises dans des musées » a déclaré Napoléon Ier au cours d’un passage à Auch en 1808. Rien que ça ! 

Pour expliquer la variété des styles qui la composent, il faut s’attarder sur la durée de sa construction : environ deux cent ans (1489 – 1680). Du gothique flamboyant pour l’ensemble de l’oeuvre, et du style Renaissance pour la façade encadrée de 2 tours d’une hauteur de 44 m. Ses dimensions sont surprenantes : 100 mètres de long pour 40 mètres de large, cette cathédrale est une des dernières cathédrales gothiques de France et une des plus riches.

A l’intérieur, on retrouve de magnifiques stalles dans le cœur, l’une d’elle était réservée au roi, et seul Louis XIV s’y est assis en 1660 lorsqu’il fit un voyage d’un an pour aller se marier à Saint Jean de Luz.

La cathédrale Sainte Marie d’Auch

3. Grimper l’escalier monumental et rencontrer D’Artagnan

Bâti entre 1860 et 1863 à la place de pousterles, il possède 354 marches exactement, et fait la renommée de la capitale gasconne. A son sommet, on découvre la grande tour d’Armagnac, et par temps dégagé, on peut contempler une vue panoramique sur la chaine des Pyrénées. 

Au milieu de cet escalier, qui peut-on croiser d’autre que le plus fameux de tous les gascons ? La star internationale, l’un des français les plus réputés partout dans le monde, le célèbre Charles de Batz Castelmore, plus connu sous le nom de d’Artagnan. 

Et oui, c’est un personnage historique tout aussi rocambolesque que son double fictif, rendu célèbre grâce à Alexandre Dumas. 

Pour en savoir plus sur d’Artagnan, découvrez l’épisode complet de Café vadrouille en Gascogne sur notre chaine youtube. Nous découvrons le village de Lupiac, où D’Artagnan est né et nous laissons porter par les habitants passionnés que nous rencontrons. 

La statue de D’Artagnan dans l’escalier monumental

4. Déguster des produits locaux à base de canard. 

Quand on pense au Gers, on associe tout de suite la région au canard. Personnellement quand je pense au Gers, je vois Michel Serrault et Eddy Mitchell qui débarquent chez Carmen Maura pour élever des canards, dans Le bonheur est dans le pré, d’Etienne Chatillez. 

Saviez-vous que « l’inventeur » du magret de canard était un chef gascon ? André Daguin, chef 2 étoiles, avait connu la gloire dans le restaurant de l’Hôtel de France ici à Auch. C’est lui qui le premier, en 1959, a eu l’idée de cuire le magret comme un steak et de le servir avec une sauce au poivre vert. Auparavant, le canard arrivait sur les tables sous forme de confit, plus rarement en pièce entière rôtie. Il a même demandé au pape Jean-Paul II de retirer la gourmandise de la liste des 7 péchés capitaux. André Daguin nous a quitté fin 2019 à 84 ans. 

Mais le Gers, ce n’est pas que les produits à base de canard ! En tant que première région agricole de France, les productions sont très diverses, et l’un des fleurons de l’agriculture gersoise aujourd’hui est la fameuse ferme du Hitton, spécialisée dans les produits cosmétiques à base de lait d’ânesse et de plantes aromatiques. Envie d’en savoir plus ? Nous sommes allé rencontrer Cécile et Manu à la ferme du Hitton, et c’est juste ici.  

Canards et oies du Gers

5. Se rendre au festival du cirque d’Auch en octobre.

Aujourd’hui pôle national de cirque, la ville d’Auch est le berceau tout au long de l’année de nombreux artistes en résidence ou en spectacle. Chaque automne, professionnels et amateurs des quatre coins du monde se retrouvent au Festival de Cirque d’Auch. Mais comment expliquer cet engouement gascon pour les arts du cirque ?

Tout a commencé dans les années 1970, sous l’impulsion d’un abbé local qui crée une écolé de cirque. Puis c’est le fameux Achille Zavatta qui instaure cet attachement d’Auch pour les arts du cirque en choisissant cette ville pour prendre ses quartiers d’hiver chaque année. Tous les ans, avant de repartir sur les routes de France, il présente son nouveau spectacle aux habitants d’Auch. 

Un premier festival dédié au écoles de cirque voit le jour, puis de nombreux autres par la suite. Chaque année, les chapiteaux sont de plus en plus nombreux, pour le bonheur de tous les spectateurs curieux qui se rassemblent au mois d’octobre pour assister aux différents évènements. 

3 bonnes adresses à Auch : 

Le 9 : restaurant du fameux Hotel de France, la cuisine y est traditionnelle mais moderne et à fond dans les saveurs du terroir. 
Brasserie Le Daroles : visitée par Stendhal en 1838, cette table historique d’Auch est parfaite pour une pause gourmande à Auch. 
Bistro Baland : avec des produits 100% bio, et un menu à 25€, idéal pour se restaurer dans le centre historique d’Auch, face à la cathédrale. 

SOURCES:

Site web Grand Auch – Coeur de Gascogne
Page Wikipédia Auch
Café vadrouille en Gascogne

Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Dernières videos